Les entreprises à l’ère de la transformation digitale

Les entreprises à l’ère de la transformation digitale

Aujourd’hui, qui n’a pas déjà effectué une recherche internet sans employer le terme « digital » ?

Tendance de recherche "digitalisation"Au regard du nombre phénoménal de requêtes du terme « digitalisation » sur le moteur de recherche Google (plus de 1,2 million), nous vous proposons d’aller plus loin en apportant la vision de Soft Computing via des « Frequently asked Questions » :

Qu’est ce que le digital ? Le digital désigne les changements liés à l’application de la technologie digitale, l’adoption d’outils et de processus digitaux au cœur de toutes les fonctions de l’entreprise.

Numérique VS digital, quelle différence ? Aucune, ces termes sont des synonymes.

Pourquoi tout le monde parle de digitalisation ?

  • Car les nouvelles générations de professionnels (nées après 1985) sont « Digital Natives » : nous entrons dans une ère où la digitalisation des esprits, de l’ensemble des médias et de la société est de plus en plus rapide ;
  • Car les attentes sont mobiles : les attentes évoluent et on ne parle plus de marketing digital mais de marketing à l’ère du digital… Le marketing digital est le marketing ;
  • Car les technologies sont numériques : le digital a provoqué d’intenses mutations, aussi bien dans les usages que dans les technologies – mobile, réseaux sociaux, tablettes, objets connectés,…. ;
  • Car la data est BIG : chaque jour, nous générons 2,5 trillions d’octets de données. A tel point que 90% des données dans le monde ont été créées au cours des deux dernières années seulement. Ces données proviennent de partout : c’est le Big Data (lire aussi : « Big Data » : la quatrième révolution industrielle ?).

Vous êtes plutôt X ou Y ?

La digitalisation n’est plus une option pour les entreprises : c’est une nécessité. Ce paradigme est bien ancré dans les esprits, cependant avez-vous initié votre transformation digitale ?

Alors que vous travaillez peut-être déjà au sein d’un département digital, il est complexe d’évaluer de manière objective le degré de maturité digitale d’une entreprise.
Même si beaucoup semblent avoir activé de nombreux leviers digitaux, la digitalisation, lorsque réellement amorcée, s’accompagne par :

  • Une culture d’entreprise innovante ;
  • Une montée en compétence digitale entrainant des mutations organisationnelles.

La première étape de la digitalisation est de connaitre la maturité digitale de votre entreprise. A quelle étape en êtes-vous ?

Un changement d’état d’esprit affirmé …

Aucune orientation digitale ne peut être prise sans l’adhésion préalable de la direction.
L’impulsion doit nécessairement être dans une approche « top-down ». Elle doit à la fois :

  • Être porteur d’une vision digitale forte ;
  • Fédérer l’ensemble des collaborateurs autour de ce que l’on peut appeler une « révolution ».

Selon le Baromètre 2013 d’IDC France, le niveau de maturité des dirigeants vis à vis du digital ne cesse de croître en 2013, avec un indice de maturité (sur 100) passé de 63,5 en 2012 à 67,4 en 2013. Nous assistons donc à une véritable acculturation digitale.
Faites-vous parti de ces 67% de convaincus ?

L’adaptation des structures organisationnelles …

Parmi les premières questions à se poser pour amorcer le virage du digital, se trouvent:

  • Faut-il faire le choix de créer une direction forte du Digital ?
  • Faut-il des experts digitaux intégrés aux départements métiers ?
  • Faut-il « filialiser » le digital pour gagner en souplesse et sortir des freins hiérarchiques trop forts ?

Pour tenter de répondre à ces questions complexes et spécifiques à chaque organisation, nous vous proposons, ci-dessous, une cartographie des différents types de structures observées chez nos clients :

1/ Une activité digitale intégrée dans une direction (marketing ou communication)

Activité digitale intégrée

2/ Une expertise inter-divisions

Expertise inter-divisions

3/ Une fonction transverse

Fonction transverse

4/ Une BU interne

BU interne

Chaque secteur économique a un niveau de maturité qui lui est spécifique. Selon une étude de CapGemini Consulting et MIT Sloan Management, les secteurs d’activités les plus matures sont ceux de la haute technologie (38%), de la banque (35%), de l’assurance (33%) et des télécoms (30%). Alors objectivement, êtes-vous matures ?

Ecrire un commentaire

* Name, Email, Comment are Required